« Je suis un jour entré dans un lien où chaque parole de l’un était recueillie sans faute par l’autre. Il en allait de même pour chaque silence. Ce n’était pas cette fusion que connaissent les amants à leurs débuts et qui est un état irréel et destructeur. Il y avait dans l’amplitude de ce lien quelque chose de musical et nous y étions tout à la fois ensemble et séparés, comme les deux ailes diaphanes d’une libellule. Pour avoir connu cette plénitude, je sais que l’amour n’a rien à voir avec la sentimentalité qui traîne dans les chansons et qu’il n’est pas non plus du côté de la sexualité dont le monde fait sa marchandise première- celle qui permet de vendre toutes les autres. L’amour est le miracle d’être un jour entendu jusque dans nos silences, et d’entendre en retour avec la même délicatesse : la vie à l’état pur, aussi fine que l’air qui soutient les ailes des libellules et se réjouit de leur danse.» (Christian Bobin - Ressusciter)

~~~~~~

Christian Bobin décrit, bien mieux que je ne saurais jamais le faire, ce lien, ce fil que j’ai saisi, ou bien qui m’a saisie, je ne saurais le dire vraiment. Depuis je le suis. Parfois j’ai l’impression de le perdre, mais lui ne me perd jamais. Fil d’Ariane, il me guide et me ramène sans cesse au seuil d’une vie dont la richesse reste encore à découvrir. Lien qui me relie à moi même et à l’univers infini. Ce lien à un visage : le Visage du Silence. Le jour où ce Silence a souri, mon cœur a explosé en fragments de lumière. Depuis, je me suis mise en route pour chercher les morceaux.

Le recueil "Nuit de Noces" retrace le parcours d'une âme "amoureuse" pour retrouver dans la Lumière du Silence chaque eclats de vie.

Que cherches-tu ?
Egarée
Son Visage
Sur le Seuil
Le chemin
Murmures
Ivresse
Juste un instant
Le pré d'asphodèle
Redition
Sur le seuil
Entre Nous
Les Nornes
Peux-tu saisir le vent ?
Seuls
Souffle de vie
Miroir
La mie de l'âme
Rêves
Que cherches-tu ?
Perles de lumière
Aurore
Trop tard
La Forge