Labyrinthe où je me trouve

17 décembre 2017

Ô vent

Ô vent emporte mes mots,
cours sur l’onde turquoise,
sur le sable battu par les flots ;
cours sur les terres arides,
par dessus les monts enneigés,
cours de rocher en rocher,
sur les pâturages brûlés,
cours d’arbre en arbre,
à travers les vignes dorées,
porte le parfum sucré des fleurs
la saveur des fruits gorgés de soleil
et le cri des sternes dans les sillages blancs.

Ô mon âme galope sur l’écume,
cours sur les embruns ;
enfourche les voiliers du ciel
et vogue jusqu’à l’horizon.
Cours sur les crêtes salées ;
cours jusqu’à mon Bien Aimé.
Dis lui que je bois la liqueur de son cœur
et m’enivre du vin doré des vignes ;
porte lui mes pensées,
et la déchirure de mon cœur.
Elles me mènent vers lui
et me guident au-delà.

Posté par Auria_ à 19:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


02 septembre 2015

Parution Recueil Labyrinthe

Vient de paraître le recueil de poésie "A Toi" sous le titre de " Labyrinthe " aux éditions Edilivre.

 

 

Labyrinthe

 

 

Disponible en version papier ou numérique sur le site Edilivre

 

Posté par Auria_ à 12:05 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

18 juillet 2015

Océan

Tout au fond de mon coeur
il y a un océan de larmes
d'où naît à l'aube première
une brume légère
voile glissant doucement
sur la face du jour
Ton Souffle la dissipe
dévoilant l'horizon
laissant à la surface une myriade d'étoiles
reflet de Ta lumière
Il suffit parfois d'une larme
pour la contempler

Tout au fond de mon coeur
il y a un océan de perles
ruissellement de prières
des fleurs au petit jour
buvant les larmes du ciel
Le soleil s'égoutte 
et les âmes assoiffées
boivent sur les arbres
la rosée laissée par les ailes des anges
quand en s'ébrouant de la nuit
ils déposent l'espoir
en gouttelettes d'argent 

Au fond de l'océan
il y a Toi en qui je me noie

 

 

 

Posté par Auria_ à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2015

Qui es-Tu ?

Désert immaculé, étendue ultime
où s'abusent les âmes assoiffées,
es-tu une oasis pour se désaltérer ?

Danse, éternelle étreinte, soupir sacré esquissé,
faisant trembler le cœur au couchant,
es-tu un feu pour réchauffer ?

Quand souffle la tourmente,
que tourbillonnent les sables des songes
es-tu un toit où s'abriter ?

Quand je m'égare en moi
errant de mémoire en mémoire
es-tu une trace pour me guider ?

Quand l'écume du ciel
révèle tes traits en perles d'espoirs
es-tu une couche où reposer ?

Mon cœur te cherche, 
s'abreuve des larmes du matin
scintillantes d'espoir de te connaître enfin.

Mes mains caressent l'horizon
peignant tous les levants
d'une encre rougeoyante.

Elles tracent sur les aurores
l'indicible porté par le vent,
les entrelacs de mes rêves,

brumes où je me perds et me délite,
où je m'écoule dans le sablier
du temps de T'aimer.

De toute éternité Tu me trouves,
Tu envides mon âme éparse
et me tisses de Ton souffle.

 

 

 

Fileuse - Abdellatif Zine
Peinture - Abdellatif Zine

 

 

 

Posté par Auria_ à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2015

Offrande

A Toi, qui éclaire les ténèbres de mon âme
et justifie le néant.
A Toi,
dont le regard se détourne du ciel
pour consoler les hommes
et dont le cœur,
lumière dans la lumière qui m'effleure,
insuffle la Vie,
insuffle l'Amour.
A Toi, que je nomme Bien Aimé
car je suis née de ton souffle,
d'un murmure de Toi,
d'un silence inspiré.
A Toi, que je goûte en mon sein
et accueille dans l'ombre
d'une larme brillante d'un éclat d'étoile.
A Toi,
cet au-delà de moi.
Vers quoi m'élèverai-je
si je ne me tends vers Toi ?
Vers qui tournerais-je mon regard
si je n'ai le Tien pour miroir ?
Dans le désert,
des traces de Toi esquissent un chemin,
dessinent mes pas ;
mais j'ai le cœur tremblant d'effroi,
vide d'espoir, exangue de chants,
les chandelles se sont tues,
l'oliban s'est éteint.
Bien Aimé,
j'écouterai Ta voix,
j'écouterai le vent,
j'allumerai et la myrrhe et l'encens
comme une offrande à l'ombre
affamée de Ta Flamme.
Je me revêtirai de Toi
pour oublier le froid sanglant de l'hiver,
je laisserai Ta source s'écouler en moi
pour laver les blessures
et abreuver mon Être,
puis je m'en irai cueillir l’aube au crépuscule
pour Te l'offrir avant de me rejoindre.
 

 

img_47cd9dee95816f
Aube sur les aretes d'Entreve

 

Posté par Auria_ à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 janvier 2015

Reliquaire

Du fond du reliquaire
s'échappent des larmes de sang
essence d'épines de lumière
offertes avec le jour ;

des regards éphémères,
effleures de Toi
déposant sur ma peau
un parfum d'oliban.

Au fond du reliquaire 
la myrrhe d'un baiser oublié
sur le bout de mes doigts,
d'une caresse esquissée ;

des nuits au silence cristallin
scintillantes de Toi,
si riches de mes rêves
que l'aube en rougissait.

Je me souviens
"del cubo que abrí"
pour rencontrer la vie
et marcher dans Tes pas.

Le Prophète me guidait
mais mon esprit rebelle,
s'abîmant dans les larmes,
a oublié les chants.

Du coffret entrouvert
monte un parfum d'encens
et Ton rire lumineux
faisant vibrer le vent.

Le reliquaire c'est Toi,
Gardien de mes secrets
et Tu chéris mon âme
et je bénis Ton rire.

 

viewer

 

Posté par esprits-rebelles à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 décembre 2014

A Toi

A Toi, qui éclaire mes nuits
et adoucit mes jours ;
qui m'entoure de tes bras
sans jamais m'enlacer ;
à Toi, que j'embrasse
quand j'embrasse le ciel,
ma plume se donne ;
Vers Toi, mon âme se courbe
en chevauchant le vent ;
vers Toi, l’aube s’élance
sur les ailes des songes ;
du haut de l’abîme
je me laisse choir
lorsque ton Souffle s'embrase
et envole mon cœur. 

 

Âmes jumelles

 

 

Posté par Auria_ à 02:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 novembre 2014

Etreinte d'Eole

Le vent souffle et mes rêves s'envolent ;
mon âme se dénude comme les branches du frêne ;
l'être se tend, à l'étroit dans un corps
frémissant de désir sous ton regard,
sous la caresse de ton souffle.

Le vent rugit et les branches se courbent
et mon âme s'envole au firmament de toi,
étreinte par l'ardeur de ta voix ;

ma peau frissonne balayée par tes lèvres
humides d'un ciel de nuit où je me suis couchée.

Le vent retombe sur le corps de désir,
sur l'être nu, lové dans ta tendresse ;
sur le frêne qui danse sous un ciel automnale,
chuchotements de toi amenés par les rêves
qui se posent sur moi.

 

 

 

boyl-mai02-24
Souffle d'un ange - Catherine RÉAULT-CROSNIER

 

Posté par Auria_ à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 octobre 2014

Danse au clair de lune

 

Bien Aimé,
Je veux danser en toi
t'effleurer,             
                       
t'embrasser,
   t'enlacer

Me vêtir  de  ton corps
à l'aurore de la nuit                 
 et laisser                          
ta lumière        
       scintiller
sur mon cœur
sur
ma peau.

Être ton réceptacle
                                                        me laisser épouser
sous la lune dénudée               
                 Danser  la nuit  sur ton souffle 
De  mes  lèvres  gourmandes                                         
                    allumer  les  soleils, 
                                                     éteindre les ombres

                                                                              caresser les étoiles
                                          Toucher le firmament 
la langue de feu 
de tes mots silencieux


Posté par Auria_ à 23:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juin 2014

Labyrinthe

Est-il un lieu où Tu n'es pas ?
Est-il une route qui m'éloigne de Toi ?
Voulant me détourner de Toi,
chacun de mes regards
me porte vers la lumière de tes pas.

Ton visage est dans les cieux
et Ton parfum dans le vent.
Ta voix bruit dans les feuillages,
Tes rires ruissellent avec la pluie
dont chaque goutte caresse mon âme nue.

Je voudrais boire l'eau du Léthé,
oublier la fragrance de tes sourires
qui faisait vaciller mes sens
et scintiller mes nuits
tremblantes de Tes jours.

Loin de Toi, je ne suis pas.
Auprès de Toi, je ne m'appartiens plus
et je me perds dans un labyrinthe sans fin
où mon cœur déraisonne
de ne savoir T'aimer pleinement.

 

06_labyrinthe
Le Labyrinthe

 

 

Posté par Auria_ à 05:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]