Noir corbeau qui s’élève.
Au ciel hautain
la nuit déploie ses ailes.
Elle emporte avec elle
le rouge amant d’un coeur épris
et délicatement dépose un voile
sur la tableau lumière
d’un peintre
amoureux d’un reflet.
Rayon de lune
d’un oiseau rubis
emportant sur sa plume
les mots d’amour,
les mots folie
d’un poète qui se tait et dessine
sur la toile du temps
le parfum d’étoile qui luit
à la chevelure d’argent
d’un reflet de lune :
La mie de l’âme

 

82121565_p