02 novembre 2015

Samaïn

Dame Lune luit
de minuit à midi.
Le soleil lui sourit
Par la porte des mondes, le jour resplendit la nuit

 

 

Posté par Auria_ à 02:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


20 avril 2014

Où es-tu ?

Je ne sais plus pleurer
et je ne sais plus rire.
Je ne sais plus aimer,
mais ne sais pas haïr.
D’un côté est l’espoir,
de l’autre le désespoir
Je ne sais où aller,
je suis perdue,
je ne sais où aller,
Ta main n’est plus.
Où donc es-Tu,
Toi qui savais ouvrir
l’ombre de mon antre,
pousser ma porte
de Ta tendre lumière ?

Où donc es-tu mon âme,
Toi qui criais famine 
sur les dunes de l’oubli ?
Toi qui faisais l’amour à l’aube
et faisais resplendir le crépuscule ?
Tes doigts caressaient Son regard,
tes lèvres effleuraient Ses sourires.
Dans la chaleur de ton ventre,
Tu L’accueillais,
Dans la splendeur de ton cœur,
tu Le chantais
quand, de vos émois,
naissait le jour
enfanté par la lune.

Bien Aimé, où donc Es-Tu ?
Murmure pascal emporté par les vents.
Poussière d’étoiles
dispersée loin des aîtres des églises.
Le Tombeau vide de sens
est plein du sang des crucifiés,
de nos errances et de nos cris.

 

 

Church-Light-2
Mesmerizing Pictures of Light in Church

 

 

Posté par Auria_ à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 octobre 2013

Porte plume

Croissant de lune en porte plume.

Il dessine sur fond pourpre

un paysage.

Ombres chinoises invitant à rêver,

à aller se percher à la cime des arbres

pour cueillir les étoiles.

Mais il est encore tôt.

La récolte sera maigre.

Du pourpre au noir

l'Encre de chine dessine

des fruits aux reflets chatoyants

Je tends mon cœur
et cueille les fleurs de nuit

Posté par esprits-rebelles à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 septembre 2013

Vieille lune

Ô lune où t’en vas-tu ?
Sur l’azur je te vois disparaître.
Comme le soleil pleure sa blanche aimée,
je pleure
l’Amant qui dans mon cœur
n’éclaire plus mes nuits.
Le fleuve d’étoiles emporte ta lumière,
emporte mon désir
d’écrire.

Ô lune, le monde s’est tu.
Il n’y a plus de murmures pendus à nos fenêtres,
le soleil a cessé de brûler,
il a perdu de son ardeur
et doucement se meurt.
La nuit grandit.
Elle est sombre de se taire,
sombre d’avoir vu périr
les rires.

Ô lune, je ne sais plus.
J’erre au fond de mon être,
je cherche mon Bien-Aimé.
J’effleure
l’absence de ta rondeur
et me blesse au fragment qui luit,
éclat d’une vie éphémère
qui se déchire
sur un sourire. 

Ô lune, reviendras-tu ?
Tu disparaîs. Je reste à naître.
Portée par le fleuve lacté,
je demeure
dans l’inachevé d’un coeur.
Son amour me nourrit
et abreuve la plume sorcière.
Qui dessine les dires
de Mimir.

Posté par esprits-rebelles à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 janvier 2013

Les fées

La lune croît moi je ne crois pas.
Les fées se sont moquées de moi.
Leurs rires résonnent à mes oreilles
cristal scintillant, aveuglant.

Posté par esprits-rebelles à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 décembre 2012

Clair de Lune

Clair de Lune
Debussy sur noir velour
et touche ivoire
couvre d'un voile pudique
l'arc-en-ciel cristallin

 

 Claude Debussy - Clair de lune

 

 

Posté par esprits-rebelles à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,