03 janvier 2014

L’avenir ressemble à cette nuit, une nuit où l’on se perd.
Ensemble nous ferons éclore un ciel qui refermera nos plaies et portera jusqu’à nous le parfum d’un nouvelle terre.

Extrait du film  « Le Cochon de Gaza »...............................

 

Posté par Auria_ à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 décembre 2013

Les Rives - Thierry Robin

Musafir Ki Kismat

« Le monde écrit le destin du voyageur avec une encre amère.
 Ma vie s’épuise goutte à goutte 
loin du foyer
 Je suis un exilé qui a faim d’amour. 
A chaque poignet, sept bracelets d’or fin chantent quand tu danses. 
A ton cou ambré, le mangalsutra est une rivière dorée, des milliers de poissons y nagent.
 Nos enfants sont les étoiles de ton ciel, 
leurs chants ont le frais parfum de l’amour. 
Le monde écrit le destin du voyageur avec une encre amère.
 »

Posté par Auria_ à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 décembre 2013

Nuit sacrée scarifiée par les cris,
Ombre hurlant la lumière,
Eternelle.
Laitence d'une voie oubliée.

Qui es-tu ?

 

 

sans-titre

Image internet

Posté par Auria_ à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2013

Silence brisé

De noirs corbeaux ont obscurci le ciel
et brisé le silence en mille poignards
lacérant la mémoire.
Je t’aime, tu m’aimes, ils saignent.
Rivières amères.
Mères enfantant dans le sang
la pourriture de demain. 

Ils s’aiment
et sèment les mines qui happeront nos vies,
qui faucheront nos pas.
La haine savoure le sang,
verse l’amour et le répand sur la table
dressée pour le festin.
Le vin est tiré, ne reste que la lie.

L’hallali sonne au clocher de l’église des convenances
Pas de cris,
agonie,
hurlements dans la nuit.
L’obscurité croasse
sur la ramure des arbres dénudés
en déployant ses ailes sur le souffle du jour. 

Où es-Tu?

 

Image du Blog darkdreams.centerblog.net
Source :
darkdreams.centerblog.net sur centerblog.

 

 

Posté par Auria_ à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2013

Brouillard

Le brouillard a éteint le matin
et blanchit le noir d'un ciel pleurant des miroirs
sur les toits,
sur les routes ne menant
nulle part.
Les arbres nus tremblent de froid,
les cheminées silencieuses des maisons désertées
ne sèchent plus leurs rêves.
Ils ruissellent et s'égouttent sur la ligne du temps,
claquant au vent d'hiver,
comme autrefois les draps de nos grand-mères
en linges mortuaires d'une innocence envolée.

Est-il un chemin vers hier pour Te trouver ?
Dans les brumes froides et ternes
l'aube se recroqueville,
se replie dans un coin de terre oubliée.

Je n'ai plus de soleil pour tracer les sillons de lune.
Les semailles de la nuit se sont éparpillées
aux vents amers éperdus de Ton souffle,
aux gouttes sans pluie, ni rosée
tombant des branches sèches d'arbustes mortifiés.

Dans les rêts du brouillard,
les âmes errantes entrelacent leurs peines,
 la mienne délie le chagrin de nos pères,
l'amertume de nos mères,
tandis que le Tienne relie les étoiles d'une voix
chantant dans la grisaille
d'un matin de décembre.

Posté par Auria_ à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 décembre 2013

Eve-Déesse

Sur l'azur de la nuit
La jeune fille s'arrondit
Eve-Déesse qui grandit,
se revêt de lumière
pour épouser la terre
et enfanter le ciel.
Bientôt elle sera mère
et l'ombre de la nuit
s'éclairera de Toi.

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Auria_ à 13:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2013

Chant 17 - Khalil Gibran

Pour le fils de la terre,
la mort est un terme,
pour le fils de l'éther,
elle est commencement et victoire.

Celui qui dans ses rêves enlace l'aurore,
survit,
qui dort toute la nuit,
s'efface,

Qui s'accroche à la terre
dès son éveil,
n'enlacera que terre
jusqu'à l'extinction des planètes.

La mort est comme la mer :
L'homme aux attaches légères la traverse,
et l'adepte des pesanteurs,
sombre.

Dans les forêts
ni mort, ni tombes,
Quand Avril s'en va,
point ne meurent avec lui les joies,

La peur de la mort est fantasme,
tapi dans les plis des poitrines,

et tel qui n'a vécu qu'un printemps
est comme celui qui a vécu des siècles.

 

Donne-moi le nay et chante !
Le chant est secret d'immortalité

Et la plainte du nay survit
à l'anéantissement de l'existence.

 

 

A toi mon ami, que la paix t'accompagne sur le chemin !

 

 

 

 

Posté par Auria_ à 09:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 décembre 2013

Avant l'aurore

Posté par Auria_ à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ombre chinoise

En ombre chinoise,
un noyer sur le ciel,

sur les nuages sombres des pensées.
Au loin,
c
omme un phare sur l'océan de la nuit,
ta lumière,

pour me garder des écueils.

 

 

Posté par Auria_ à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 décembre 2013

Eveil des sens

Les mots ruissellent sur la peau
gouttes d'Amour au goût de ciel.
Eveil des sens.
Le corps frémissant, gémit
et s'offre un peu plus 
à cette pluie qui pénètre l'intimité de mon Etre,

à ces caresses nues sur la nudité de mon âme,
à cette sève s'écoulant de tes lèvres,

sur les courbes de mon cœur.
Tremblante d'émoi,
la plume, encore humide de Toi,
dessine mes rêves et enlace le monde.

Sur ma peau, ta voix ruisselle,
gouttes de Toi au goût d'Amour,
désir d'aimer.
Sur mon corps frissonnant
mes doigts épousent leur trace mouillée
et mes rêves abreuvés, voguent au loin.

 

Nue sous la pluie d'été...

Image du net - Auteur inconnu

Posté par Auria_ à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,