23 avril 2014

Quand l'abscence hurle
seul le silence répond.
C'est cela la Mort.
Mais quand cessent les cris, le Silence nous parle.

Posté par Auria_ à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Aimer, c'est se tendre vers le ciel en se tendant vers l'Autre

 

44478_Amour_5D
image internet

 

 

 

 

Posté par Auria_ à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le silence de la nuit
s'est brisé en entendant
braire un âne

Posté par Auria_ à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2014

Quand dans la nuit j'entends
la voix d'un ami,
il fait déjà moins froid.
Je ferme les yeux et me blottis
dans la chaleur de ses mots.

Posté par Auria_ à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Que vaut un cœur qui ne sait pas aimer ? Il est comme un désert où ne coule aucune source. Aride et sans nulle oasis pour offrir le repos à l'ombre d'un dattier.

Posté par Auria_ à 06:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Rencontre à minuit
dans le reflet d'un carreau.
Belle est l'insomnie.
Lorsque s'éteint la lumière, le fantôme disparaît.

 

 

Posté par Auria_ à 00:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 avril 2014

"Ça fait peu de tapage un chant d'amour. Et même quand il est porté par l'écho, il ne pèse pas trois plumes dans la marche de l'univers..."

Bernard Tirtiaux - Les sept couleurs du vent

Posté par Auria_ à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Où es-tu ?

Je ne sais plus pleurer
et je ne sais plus rire.
Je ne sais plus aimer,
mais ne sais pas haïr.
D’un côté est l’espoir,
de l’autre le désespoir
Je ne sais où aller,
je suis perdue,
je ne sais où aller,
Ta main n’est plus.
Où donc es-Tu,
Toi qui savais ouvrir
l’ombre de mon antre,
pousser ma porte
de Ta tendre lumière ?

Où donc es-tu mon âme,
Toi qui criais famine 
sur les dunes de l’oubli ?
Toi qui faisais l’amour à l’aube
et faisais resplendir le crépuscule ?
Tes doigts caressaient Son regard,
tes lèvres effleuraient Ses sourires.
Dans la chaleur de ton ventre,
Tu L’accueillais,
Dans la splendeur de ton cœur,
tu Le chantais
quand, de vos émois,
naissait le jour
enfanté par la lune.

Bien Aimé, où donc Es-Tu ?
Murmure pascal emporté par les vents.
Poussière d’étoiles
dispersée loin des aîtres des églises.
Le Tombeau vide de sens
est plein du sang des crucifiés,
de nos errances et de nos cris.

 

 

Church-Light-2
Mesmerizing Pictures of Light in Church

 

 

Posté par Auria_ à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 avril 2014

Moi, J'attends - Maurice Maeterlinck

Moi, j'attends un peu de réveil,
Moi, j'attends que le sommeil passe,
Moi, j'attends un peu de soleil
Sur mes mains que la lune glace.

 

 

Posté par Auria_ à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

« Si, rencontrant un homme, je ne songe qu’à blâmer ses faiblesses, je me ravis à moi-même de la force spirituelle ; si je cherche avec amour à pénétrer ses qualités, j’assimile de cette force spirituelle. »

Rudolf Steiner

Posté par Auria_ à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]