28 juin 2017

Aurore

Ma vieille amie je demande pitié,
aux ombres qui semblent te connaitre.
Je les supplie en toute inimitié.
La douleur de mourir ou de naître
déchire les êtres pareillement.
Chaque nuit, quand souffle la tempête,
l'esprit se refuse à tout mouvement,
il se terre au fond de sa cachette,
trépignant de rage, tremblant de peur.
Mais il me met le cœur à l'agonie,
au bord des lèvres quand crissent les heures
d'où douceur et lumière sont bannies.
Ma vieille amie ouvriras-tu l'aurore
à ces ombres qui demeurent au dehors ?

 

 

Posté par Auria_ à 10:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


25 juin 2017

Ma vieille amie

Te voilà revenue, ma vieille amie
Te voilà revenue, chaussant mes pas,
Courant par les grandes rues de ma vie,
Sans  un seul bruit mais avec quel fracas.
Tandis que je demeure à sa porte,
Avec avidité tu la parcours,
De ses ruelles à son aorte,
Tu cours dans ses bas fonds, la nuit, le jour.
Et moi, sans plus de force qu'un mourant,
Je suis ma vieille amie jusqu'au matin.
Dans les sombres recoins en gémissant,

Le cœur en berne et la grisaille au teint.
Ma douce amie je demande pitié,
De grâce, tu n'étais pas invitée.

 

 

Posté par Auria_ à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 2017

Même cachée derrière des murs épais et des volets clos, il y a en chaque être humain une lumière qui rayonne.  Cette lumière  nous relie quand la demeure s'ouvre. Certains sortent, d'autres laissent entrer. Certains entrebaillent à peine l'huis et d'autres ouvrent grands portes et fenêtres. Entre tous la lumière circule et atteint le cœur de chacun.

Posté par Auria_ à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2017

Immensité
des montagnes immaculées.
Orages d'été.
Noirs sont les palais du ciel quand l'azur se déverse.

 

Posté par Auria_ à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juin 2017

Froids,
les rêves qui me baignent,
le silence qui te voile.
Doux,
la pensée qui m'étreint,
ton cœur contre le mien.

 

 

Posté par Auria_ à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2017

Voy siguiendote,
una puerta abierta ;
La luna mira.
Contigo en la noche se espera el día

 

Fond d’écran

 

Je vais dans tes pas,
une porte entrouverte.
La lune regarde.
A tes côtés dans la nuit, j'attends que vienne le jour

 

Posté par Auria_ à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]