« Si, rencontrant un homme, je ne songe qu’à blâmer ses faiblesses, je me ravis à moi-même de la force spirituelle ; si je cherche avec amour à pénétrer ses qualités, j’assimile de cette force spirituelle. »

Rudolf Steiner